Groupes  >  CALADH NUA

CALADH NUA

image e8ac0cdc3ce883d441f24d0dadd0b7e60b4469a8.jpg

IRLANDE

En langue gaélique « Caladh » signifie port ou refuge et « nua » nouveau. Le nom du groupe fait donc allusion aux côtes découpées des 3 comtés du sud-est de l’Irlande dont sont originaires ses membres : Carlow, Waterford et Kilkenny. Mais le nom « Caladh Nua » pourrait aussi correspondre à la volonté de ces 5 jeunes musiciens d’imaginer un nouveau refuge, un havre à partir duquel les traditions musicales qui ont baigné leur enfance pourraient à la fois se perpétuer et s’ouvrir à de nouvelles aventures.

Inséparable de la culture et de l’identité du pays, la musique irlandaise est certainement l’une des musiques traditionnelles les plus vivantes dans le monde. A la suite de l’émigration massive des irlandais au 19ème siècle, elle a contribué à l’émergence des musiques populaires aux Etats-Unis avant de se répandre en Europe et au delà à partir des années 1970. Aujourd’hui comme hier, la musique en Irlande se joue au quotidien et imprègne tous les aspects de l’existence, que ce soit lors de sessions plus ou moins improvisées dans les « singing pubs » qui concentrent une bonne part de la vie musicale, ou lors de ces grands rassemblements populaires de musique traditionnelle appelés « Fleadhs ».

Créé en 2009, Caladh Nua s’est rapidement hissé au niveau des meilleures formations du pays, et témoigne au travers de ses deux albums déjà enregistrés de la fraicheur, de l’énergie, et du talent de toute une génération de jeunes musiciens irlandais. Le groupe réunit quatre instrumentistes accomplis autour de la voix limpide de Lisa Butler, qui s’exprime en anglais ou en gaélique, cette langue qui porte encore tant de trésors du patrimoine chanté. Le répertoire alterne pièces traditionnelles et compositions, ballades nonchalantes et séries survoltées d’airs à danser. S’appuyant tout autant sur ce riche patrimoine que sur leur inventivité, les musiciens mettent pleinement à profit la liberté infinie qu’offre la musique irlandaise d’habiller les mélodies ancestrales d’arrangements inédits et d’ornementations sans cesse renouvelées. Au long des enchainements de « jigs », « reels », et « hornpipes », l’Irlande des légendes séculaires continue  alors à vibrer et à se régénérer au rythme tonifiant de ses danses.

Plus d'infos :

http://www.caladhnua.com