Groupes  >  KAMEL EL HARRACHI

KAMEL EL HARRACHI

image 008f4166996f1c7bf57003d3413586f5b7517d75.jpg

ALGERIE

Né en Algérie en 1973, Kamel Amrani n’a eu de cesse depuis son enfance de marcher sur les traces de son père Dahmane El Harrachi, reconnu de part et d’autre de la Méditerranée comme l’un des plus féconds créateurs du chaâbi. Afin de perpétuer la mémoire de ce père disparu en 1980, il prend son nom de scène et devient Kamel El Harrachi. En 1994, il s’exile à son tour en France où il poursuit une carrière musicale brillante mais discrète, qui fait les délices de tout un public.

 

Artistes :

Kamel Amrani dit El Harrachi - Chant et mandole
Mourad Amrani - Derbouka, choeur
Nabil Mansour- Tar, choeur
Philippe Soriano - Contrebasse
Farhat Bouallagui - Violon, choeur
Sid Ali Oudane - Banjo, choeur

 

Art des rues et des faubourgs, chaâbi  signifie « populaire » en arabe. C’est dans les dédales de la casbah d’Alger avec l’exode rural des années 40 que naît ce genre musical à la fois festif et profond qui constitue le versant populaire de la musique savante arabo-andalouse. S’inspirant de thèmes très actuels, véritable chronique de la vie quotidienne, le chaâbi a pu être comparé au blues dans son esprit, plus que dans ses composantes musicales.

 

Kamel El Harrachi s’attache à faire évoluer ce répertoire ancré dans la culture méditerranéenne en y ajoutant ses propres compositions. Il esquisse ainsi, à sa manière, les contours d’un chaâbi contemporain, en phase avec le Maghreb d’aujourd’hui. Sur scène, c’est avec élégance et virtuosité qu’il porte l’histoire de cette musique dans le temps présent, au milieu des youyous qui fusent.