Nos Actions  >  Festival Parfums de Musiques  >  Festival Parfums de Musiques 2...

Festival Parfums de Musiques 2017

image visuel-pdm.jpg

EDITO DU FESTIVAL !

Le tout premier jardin entièrement dédié à la diversité des roses accueille le festival Parfums de Musiques pour la 15ème année. Si la roseraie assemble sa collection de fleurs par thèmes, le festival nous invite en parallèle à goûter lors de cette édition quelques essences rares puisées dans le jardin luxuriant des musiques d’Amérique Latine et des Antilles.

  Le premier week-end fait cap au Sud de l’Amérique du Sud. Échappés du Nordeste brésilien, les tourbillons virtuoses du Pernambuco Quartet font convoler la poésie improvisée des “repentistes” avec la flûte volubile, dans la ferveur des rythmes du Sertão. Voix sombre et sensuelle, Sandra Rumolino allie des chants de Méditerranée avec des mélodies d’Amérique latine. Un répertoire original, tempérant son lyrisme argentin, élaboré avec Kevin Seddiki, dont la guitare subtile sait se jouer des clichés. L’œuvre d’Astor Piazzolla est éclectique et foisonnante: Daniel Mille l’aborde par des compositions en demi-teintes, privilégiant les mélodies en apesanteur: accordéon soyeux dans un écrin de cordes, le prodige velouté de son orchestre tient de la perfection.  

  Le second week-end met en valeur les musiques créoles du Pérou et de la Guadeloupe. La chanteuse ethnomusicologue afro-péruvienne Susana Baca rend justice à la culture de ses ancêtres arrachés à l’Afrique, en révélant la richesse de musiques trop longtemps ignorées. La société guadeloupéenne, hautement métissée, fait de son patrimoine culturel un trésor nourricier pour les générations futures. Délicate, inventive, la musique de Soft scintille comme l’eau turquoise d’un lagon et rafraichit comme la caresse de l’alizé. Les mots critiques de ses chansons dansent le jazz et la bossa nova. En miroir, K’koustik prolonge la tradition du gwo-ka, art aujourd’hui inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Le quartet s’en tient aux éléments fondamentaux de l’instrumentation : les voix, les cordes et les peaux. Son optimisme communicatif fourbit les clés d’un show qui conduit à la fête.  

Cultures d’ailleurs, valeurs d’ici, les airs partagés dans le parfum des roses sont une incitation à aborder le monde à travers toute la diversité de ses musiques.


Détails de la programmation :

Samedi 10 juin

17h >  Pernambouc Quartet (Brésil),

Dimanche 11 juin

15h > Sandra Rumolino & Kevin Seddiki (Argentine)
17h > Daniel Mille Quintet et son projet Piazzola

Samedi 17 juin

17h > Suzanna Baca (Pérou)

Dimanche 18 juin – spécial Guadeloupe :
15h > Soft
17h > K'Koustik